Prime énergie : comment en bénéficier ?

Publié le : 28 février 20224 mins de lecture

La consommation d’énergie peut devenir une grosse dépense pour certains foyers. Vous pouvez faire des économies d’énergie, mais les travaux liés à cette attente peuvent être plus coûteux. Néanmoins, vous pouvez demander une prime d’énergie, dont la valeur dépend du type de rénovation énergétique effectuée, pour alléger vos dépenses. Bien que cette prime soit éligible à tous, elle nécessite quelques conditions pour en bénéficier.

Quels sont les travaux éligibles à la prime énergie ?

Appelée également « coup de pouce énergie » ou « prime CEE (Certificat d’économie d’énergie) », la prime énergie est une subvention accordée aux personnes qui procèdent à la rénovation énergétique de leur logement. En choisissant des équipements performants et écologiques, cette rénovation vise à réaliser des économies d’énergie.

La prime d’énergie concerne spécifiquement l’installation de systèmes de chauffage performants et l’isolation thermique d’un logement. Ainsi, toutes les chaudières utilisant des combustibles renouvelables sont éligibles à cette aide, à savoir l’installation d’une pompe à chaleur (eau/air ou air/air), d’un système solaire combiné, d’une chaudière, d’un poêle à insert ou à granulés, et d’une chaudière gaz à condensation. Pour l’isolation, elle concerne les fenêtres, les murs, la toiture et les combles.

Quelles sont les conditions requises pour bénéficier d’une prime énergie ?

Pour bénéficier d’une prime énergie, les travaux d’installation doivent être réalisés uniquement par un professionnel certifié RGE (reconnu garant de l’environnement). De plus, votre fournisseur d’énergie doit également mettre en œuvre le programme de prime CEE. Elle est accordée aux biens immobiliers anciens (maison individuelle, appartement, résidence principale ou secondaire), ayant au moins 2 ans d’existence. Les appareils de remplacement doivent également répondre aux critères de performance spécifiés par l’État. Par exemple, les chaudières à granulés doivent être certifiées  » Flamme verte  » et avoir un rendement énergétique supérieur à 70%.

Comment demander la prime énergie ?

Pour bénéficier de la prime énergie, vous devez en faire la demande auprès de votre fournisseur d’énergie, avant même le début des travaux. Certains fournisseurs disposent d’un simulateur en ligne, pour vous permettre de connaître la valeur probable de la subvention, en remplissant un formulaire. Après validation de votre demande, vous recevrez une attestation sur l’honneur, indiquant les conditions relatives à l’obtention de la prime énergie. Celle-ci doit être signée par vous et par le prestataire des travaux. A la fin des travaux, vous avez 6 mois pour renvoyer l’attestation signée et toutes les factures nécessaires. Si le dossier est en norme, votre aide sera envoyée sous forme de chèque, de virement ou de pièces justificatives après 90 jours.

Plan du site